Les mauvais diagnostics énergie font baisser les prix de l'immobilier

La valeur verte d'un bien a un véritable impact sur son prix de vente

Nous vivons à une époque où les ménages ont acquis une véritable conscience du gaspillage énergétique. Qu'il s'agisse d'une volonté de préserver l'environnement ou de la nécessité de réduire leur facture de chauffage annuelle, les Français s'intéressent de près au diagnostic énergie des biens qu'ils achètent. Ce qu'on ne savait pas jusque récemment, c'est à quel point le diagnostic énergie influence la valeur d'un bien.

Une étude qui confirme le sentiment général

Les entrepreneurs qui envisagent de se lancer en franchise dans le secteur du diagnostic immobilier seront heureux de l'apprendre : l'impact du diagnostic énergie sur les prix de vente dans l'immobilier est bien réel. C'est ce que confirme une étude réalisée par l'association Dinamic, en liaison avec le Conseil supérieur du notariat et les Chambre des notaires de Paris, et publiée en avril dernier.

Dans le cas d'une maison dont le diagnostic performance énergétique aboutirait à une note de F ou G, on constate une différence de valeur de 5 % à 18 % par rapport à un bien similaire qui recevrait un D. Les écarts de prix dépendent des régions et de leurs conditions climatiques. En Bretagne par exemple, une maison classée A ou B pourra se vendre à un prix 12 % supérieur à la même maison avec une étiquette marquée D.

Les Français favorables à la valeur énergétique

Les résultats de l'étude Dinamic sont confirmés par un sondage récemment réalisé par l'institut BVA, en partenariat avec le groupe immobilier Foncia. En effet, la performance énergétique d'un logement est considérée comme un critère important par 89 % des Français dans le cadre d'un achat. Quand il s'agit d'une location, la proportion passe à 90 %. Pour plus d'un tiers des personnes interrogées, l'argument énergétique est un critère de choix primordial.

Quand on les interroge sur les prix, on s'aperçoit que pas moins de 82 % des Français considèrent que le diagnostic de performance énergétique (DPE) aide l'occupant à anticiper ses futures consommations d'énergie. Pour 79 % des répondants, le DPE a vocation à sensibiliser le public aux conséquences d'une consommation excessive.

Les prix des appartements moins sujets au DPE

Les écarts sont moins importants en ce qui concerne les appartements, même si certaines régions présentent des fluctuations significatives. Par exemple, un appartement en Auvergne-Rhône-Alpes sera vendu 11 % plus cher avec une étiquette A ou B, et 7% moins cher s'il a reçu une note de F ou G. En Bourgogne-Franche-Comté, les bonnes étiquettes permettent de vendre un bien 15 % plus cher. En moyenne, sur l'ensemble territoire français, les prix des appartements varient de +3 % à -14 % en raison de leur note DPE.

Ces deux études tendent donc à confirmer ce que nous suspections depuis longtemps dans le métier du diagnostic immobilier. Le diagnostic de performance énergétique est un véritable argument de vente pour les propriétaires. Chacun devrait profiter des aides disponibles pour procéder à des rénovations énergétiques.

Derniers articles de la rubrique