Diagnostics : les certifications et agréments

Comment devenir diagnostiqueur immobilier ?

Le métier de diagnostiqueur immobilier (ou contrôleur technique) a connu un véritable boum ces dernières années. Depuis 2007 et l'obligation de regroupement des diagnostics techniques en cas de vente dans un dossier unique, la demande en matière de diagnostiqueurs ne fait qu'augmenter. Que vous soyez un vétéran du secteur de l'immobilier, un cadre en reconversion ou un jeune créateur d'entreprise, se lancer dans le diagnostic immobilier ne s'improvise pas. Suivez les conseils de nos experts.

Les contraintes du diagnostic immobilier

Parce qu'il est lié aux risques naturels et technologiques, le métier de diagnostiqueur immobilier est fortement réglementé. Certains des diagnostics qui composent le DDT (dossier de diagnostic technique) portent en effet sur des substances qui menacent la santé des occupants, comme le plomb, le gaz ou l'amiante. Le législateur impose que les compétences des diagnostiqueurs immobiliers soient certifiées par un organisme agréé. Il est important de savoir que la certification est accordée au cas par cas, pour chaque type de diagnostic, et ce pour une durée de cinq ans.

Aucun diplôme n'est par conséquent nécessaire pour sa lancer dans une activité de diagnostiqueur immobilier. Les personnes ne possédant pas les compétences nécessaires se dirigeront vers un des nombreux organismes de formation agréés Cofrac. Ceux-ci proposent tout un panel d'options : de la formation courte et pointue (un jour à une semaine) au " package " qui compile les formations pour les activités principales du métier.

La loi impose également aux individus qui délivrent des certificats immobiliers de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle. Un document doit être remis au client pour attester que le diagnostiqueur est en règle, sous peine de sanctions pénales. Le professionnel doit également pouvoir démontrer son indépendance et son impartialité vis à vis du client et des entreprises concernées.

Dernier point important : sachez qu'il n'existe aucune réglementation au niveau des tarifs. Ce qui stimule la concurrence entre diagnostiqueurs, qu'ils soient indépendants ou franchisés.

Devenir diagnostiqueur immobilier en franchise

Comme sur beaucoup d'autres marchés complexes et hautement concurrentiels, le modèle de commerce associé a fait ses preuves. Les enseignes de diagnostic immobilier fleurissent, proposant des concepts plus ou moins spécialisés aux créateurs d'entreprise. En plus de pouvoir se reposer sur un savoir-faire éprouvé, les futurs diagnostiqueurs immobiliers qui rejoignent un réseau de franchise bénéficient des formations nécessaires au démarrage de leur activité. L'assurance de créer une entreprise sous la bannière d'un réseau connu du public est un avantage certain quand on s'apprête à affronter une concurrence sérieuse.

Par exemple, le réseau Arliane Diagnostic Immobilier propose un concept complet axé sur l'éco-responsabilité. En plus de développer un réseau d'agences situées en centre-ville, l'enseigne fonctionne également comme un organisme de formation agréé pour les diagnostiqueurs indépendants.

Le groupe Diagamter, fort de 110 implantations en quinze ans d'ouverture à la franchise, s'axe à la fois sur le diagnostic immobilier, sur le contrôle bâtiment et sur les services aux entreprises. Elle propose une formation complète et ne nécessite pas obligatoirement de pas de porte.

Derniers articles de la rubrique