Misez sur le bouche à oreille pour booster votre chiffre d'affaires

Boostez vos ventes grâce au bouche à oreilles !

Comment apprendre à maîtriser la conversation des clients ?

Pour un jeune entrepreneur qui se lance dans la création d'une entreprise de diagnostic immobilier, la question se pose dès le début : comment se bâtir une clientèle ? En rejoignant un réseau franchisé, on bénéficie de la réputation de son enseigne, mais cela n'est pas toujours suffisant.

Une technique marketing toujours aussi efficace

Sur le marché de l'immobilier, le bouche à oreille a toujours été un facteur vital pour trouver de nouveaux clients. D'une part, tous les acteurs du secteur pratiquent un métier de réseau. Les contacts des uns s'interconnectent avec ceux des autres en une véritable toile d'araignée qui couvre très vite l'ensemble de la zone d'implantation d'un diagnostiqueur. Les professionnels du marché qui font l'effort d'échanger des informations avec les autres acteurs du secteur peuvent ainsi doper leurs ventes et étendre leur clientèle. D'autant plus qu'un professionnel du bâtiment est aussi un propriétaire, et donc un client potentiel ! Bien entendu, les nouveaux venus dans le métier de diagnostiqueur profiteront d'abord du réseau de leur enseigne. En outre, il peut être utile de participer à des groupements d'affaires, et tout simplement de développer son réseau en s'intégrant à la communauté locale. Rares sont les villes de France où ne s'organise aucune rencontre entre entrepreneurs.

Étendre son réseau grâce à Internet ?

A l'époque hyperconnectée que nous vivons, on peut se le demander : Internet aurait-il tué le bouche à oreille ? La réponse est non : c'est même le contraire. La révolution des technologies de l'information bénéficie aux diagnostiqueurs immobilier à plus d'un titre. D'une part, ceux-ci peuvent facilement étendre leurs propres réseaux professionnels via des outils comme Viadeo ou LinkedIn. Il est facile de localiser les entreprises et les personnes qui travaillent dans le secteur et de les ajouter à ses contacts. Mais attention : il ne suffit pas d'avoir une liste de connexions longue comme le bras pour devenir un pro du réseautage 2.0 ! Il est nécessaire d'engager la conversation, de faire part de son opinion, de se positionner en expert sur les groupes de discussion, les forums ou sur son propre blog.

Les réseaux sociaux sont le nouveau modèle de bouche à oreille

Mais au-delà de la communication entre professionnels du bâtiment, Internet permet quelque chose d'inédit : suivre les conversations des consommateurs. En effet, l'immense majorité des Français se renseigne sur internet avant de prendre contact avec un professionnel. Les consommateurs font également part de leur expérience à leurs proches, et le bouche à oreille a vite fait de s'étendre d'un bout à l'autre du pays. Avantage non négligeable pour les acteurs du marché : il devient possible de suivre ces échanges et identifier des prospects qu'on aurait jamais trouvés autrement.

Pour aller plus loin, on peut s'intéresser à des outils comme Real Advice, une plate-forme belge délibérément créée pour faciliter le bouche à oreille en ligne. Comme le font d'autres sites dédiés à la restauration ou à l'hôtellerie, les consommateurs sont invités à y publier leur avis sur tout type de prestation immobilière.

Derniers articles de la rubrique