Diagnostics : retour sur 2014

Les événements qui ont marqué l’actualité du diagnostic immobilier

L'année qui vient de s'écouler a été riche en événements pour les professionnels de la franchise diagnostics immobilier. Entre la mauvaise presse en début d'année, le remaniement ministériel du printemps, la saga du double mesurage, les fluctuations du marché, etc. le secteur en a vu de toutes les couleurs. La rédaction revient sur quelques points forts de 2014.

La confiance des Français ébranlée

Le 30 janvier dernier, France 2 diffusait un reportage sur la fiabilité des diagnostics immobiliers dans son émission Envoyé Spécial. Une émission aux méthodes journalistiques contestées, mais qui a pu avoir un impact sur l'opinion publique. Et comme si cela ne suffisait pas, le numéro d'été de 60 millions de consommateurs contenait une enquête réalisée sur cinq logements, soit une quarantaine de diagnostics. Des irrégularités étaient pointées du doigt au niveau du temps passé dans les logements et des recommandations parfois sans queue ni tête.

L'accessibilité n'est pas pour demain

Le groupe de travail sur les agendas d'accessibilité (Ad'Ap) a proposé au mois de janvier que les délais sur la mise aux normes d'accessibilité soient repoussés au-delà du 15 janvier 2015. Ceci au vu de la somme de travaux à réaliser.

Un nouvel optimisme aux Rendez-vous Diag'Immo

Le site diagnostiqueur-immobilier.fr avait invité pour la 7ème fois les professionnels du secteur à une rencontre destinée à faire le point sur le marché. Plus de 500 participants et un seul consensus : les perspectives sont bonnes pour la profession.

La base de données des DPE ne se remplit pas

Depuis le 1er juin 2013, les diagnostiqueurs sont tenus de transmettre leurs DPE (diagnostics de performance énergétique) à l'Ademe. Si près de 800.000 DPE ont été enregistrés en dix mois, seuls 28% des professionnels inscrits avaient transmis plus de 10 diagnostics !

Retour en arrière sur le double mesurage

La loi ALUR introduisait l'obligation de mentionner dans les actes de vente d'une copropriété à la fois la surface privative et la surface habitable, et ce dans un souci d'information des acquéreurs. Une rédaction floue et un manque de références avaient divisé la profession. Le gouvernement avait précisé que les décrets définissant les surfaces étaient publiés depuis 1967. Enfin, le 22 juillet était adopté un amendement qui revenait sur l'obligation de double mesurage, qui fut finalement enterrée au mois de novembre.

Le diagnostic qualité de l'air intérieur

Issu du Grenelle de l'environnement, l'obligation de surveiller la qualité de l'air dans les établissements publics devait commencer en France par les établissements de la petite enfance dès le 1er janvier 2015. Le 24 septembre, un communiqué annulait la mesure, au vu de la complexité de sa mise en place.

Marché du diagnostic : Xerfi est optimiste

Enfin, des chiffres publiés par l'institut Xerfi suggéraient que les années à venir seraient bonnes pour les diagnostiqueurs immobiliers. Leurs chiffres d'affaires devraient augmenter en moyenne de 2% en 2015 et de 4% en 2016. Cependant, la structuration du marché et les tarifs en hausse ne devraient pas faire oublier les défis qui attendent encore la profession.

Derniers articles de la rubrique